PLANCHE DE SURF

CONCEPTION & EVOLUTION

Conception des planches de surf

L’histoire de la conception des planches de surf est longue et très intéressante. Au début, les planches étaient faites de bois et d’écorce d’arbre. Elles pouvaient peser jusqu’à 50 kilos et mesurer jusqu’à 5 mètres.  Ce n’est qu’à partir des années 30 que des planches plus légères et plus maniables sont apparues permettant une démocratisation du surf.

L’évolution des planches de surf

Une autre étape importante dans la conception des planches de surf est l’invention des ailerons. Les ailerons ont d’abord été installés sur les planches de surf dans les années 1930, ce qui a permis un meilleur contrôle des planches de surf et a permis l’instauration de nouvelles manœuvres. Dans les années 50, l’utilisation de nouveaux matériaux contribuent à rendre ce sport toujours plus populaire. Depuis une trentaine d’années les technologies n’ont cessé d’évoluer et les planches deviennent de plus en plus légères, solides et abordables. De nouvelles conceptions de planches de surf totalement inédites, introduites par les shapers voient le jour, si bien que désormais la planche de surf est parfois considérée comme un objet d’art à part entière.

Les sauveteurs de Santa Monica, le légendaire Pete Peterson à l’extrême droite (Source : http://www.surfline.com)

Shape des planches de surf

Ainsi,  des 52 kilos de la planche de Duke, on est passé à une planche qui ne pèse plus désormais que 3 kilos. On est donc loin du tronc d’arbre taillé. Les shapers ont longtemps cherché pour trouver la planche de surf optimale en fonction de tel ou tel type de vague. Le façonnage (shape) des planches de surf est devenu un art à part entière. Des dimensions et des formes différentes, même si elles ne sont que légèrement modifiées, peuvent conduire à des résultats radicalement différents. Les planches de surf sont faites sur mesure pour s’adapter à de nombreuses capacités, conditions et styles différents.

SHAPER: MARK PHIPPS

SURFBOARD FACTORY: LA SANTA

Les caractéristiques de base d’une planche de surf

La distance d’un rail à l’autre. Elle affecte également la vitesse de rame et la stabilité de la planche. En outre, elle a un impact sur la capacité de virage. C’est pourquoi, en surf on parle séparément de la largeur, la longueur et l’épaisseur. Il est donc nécessaire de bien se renseigner.

La distance entre le nez et la queue, de la pointe à la pointe. Elle a un effet important sur la performance d’une planche, elle affecte la vitesse de rame, la vitesse de surf et la stabilité, c’est pourquoi il est nécessaire de bien se renseigner.

Les planches de surf épaisses sont idéales pour les débutants et les intermédiaires. L’épaisseur aide les surfeurs de tous les niveaux à «flotter» sur les vagues molles. Avec une planche de surf épaisse, vous pouvez garder la vitesse même si vous êtes loin de la «pocket» (la région escarpée où la vague génère de la vitesse). L’épaisseur peut affecter les performances des surfeurs plus avancés, car elle limite la maniabilité de leur planche de surf. Plus la planche est fine, plus il est facile de creuser les rails dans l’eau.

Le contour, ou le modèle d’une planche, c’est-à-dire à quel point une planche est sinueuse (curvy) ou non. Ces courbes sont faites en fonction de la longueur de la planche. Plus la planche est courbée, plus elle est maniable, mais si elle est trop sinueuse et arrondie, elle n’aura aucune direction.

L’extrémité arrière de la planche. Il en existe de nombreuses variétés, de formes et de largeurs différentes. Il y en a pour tout les types de surfeurs, de vagues et de conditions.

Ils fournissent principalement la capacité de tourner, la vitesse et la stabilité. Ils en existent de nombreuses variétés, de formes et de largeurs différentes. Ce sont les ailerons qui donnent la direction à la planche et qui lui permet de tenir sur la face ouverte de la vague.

La forme du nez peut être pointue ou arrondie et affecte l’entrée dans la vague.

La forme du rail affecte la vitesse et la stabilité de la planche, ainsi que la capacité de virage. Sur les shortboards de type concave, les surfeurs passent d’un rail à un autre pour surfer les vagues creuses et abruptes.

La courbe vers le haut de l’arrière de la planche et du nez. Plus la courbe est élevée, moins la planche aura de vitesse, cependant elle aura plus de stabilité sur des vagues creuses. Généralement, les surfeurs avancés préfèrent les planches avec plus de rocker tandis que les débutants préfèrent les planches plus plates qui leur permettront une meilleure glisse. Cependant sur des vagues puissantes et grandes, moins de rocker augmente vos chances de plonger du nez. En bref, sur des vagues petites et faibles, préférez une planche avec moins de rocker tandis que sur des vagues plus grandes et plus puissantes, préférez une planche avec plus de rocker.

Un des éléments déterminant dans la solidité d’une planche.
Les concaves sont parfaits pour les surfeurs avancés qui cherchent la vitesse et la performance. Cependant, ce type de planche est idéal seulement lorsqu’il y a des bonnes conditions, car les rails mordent bien dans l’eau, ce qui vous permet de faire de meilleurs bottom turn. Lors de moins bonnes conditions (choppy), ce type de planche sera plus difficile à surfer. Ainsi, une planche plus plate, sans concave, est idéale pour les débutants car elle permet de surfer des vagues petites, faibles et agitées tout en maintenant votre vitesse.

La petite bande de bois incorporée tout le long de la planche, agissant comme une colonne vertébrale. L’un des principaux composants d’une planche de surf, essentiel pour la solidité de la planche. Les shapers y accordent donc une attention toute particulière et continuent d’innover pour faire avancer le sport. Toutes les planches n’ont donc pas le même stringer, certaines en ont plusieurs, notamment les longboards, cela permet plus de rigidité et de force dans la planche et ainsi éviter que la planche soit trop flexible.
Aujourd’hui, certaines planches construites en époxy et fibre de carbonne n’ont même plus de stringer. La conception des planches de surf ne cesse d’évoluer.

Types de planches de surf

Tous ces éléments peuvent être combinés de différentes manières pour créer tous types de planches, dont voici les plus courantes :

  • Malibu ou Longboard: La descendance des premières planches en bois et de la tradition polynésienne, idéale pour attraper tous types de vagues. ce type de planche favorise la glisse de plaisir.  Il vous sera plus difficile de passer la barre, en particulier lors de grosses conditions, car vous ne pouvez pas faire de « duck dive » (la technique du « canard »). Cependant, la technique du « turte roll »  (autrement appelée technique de la « tortue » pourra vous aider à passer la barre. De plus, en raison de leur longueur et de leur faible rocker, il est plus facile de plonger du nez lors de votre take off. La longueur de cette planche est comprise entre 8 et 12 pieds.
  • Shortboard: Cette planche plus étroite et plus courte, au nez plus effilé, plus légère, est beaucoup plus maniable. Idéale pour les surfeurs avancés. Attention, car surfer des shortboards sans avoir suffisamment d’expérience est une erreur fréquente chez de nombreux surfeurs intermédiaires, et cela ralentit fortement leur progression.
  • Gun: Planche longue et effilée, avec beaucoup de volume, idéale pour surfer des vagues grosses et puissantes.
  • Funboard/Mini-Malibu: Ces planches combinent la force de rame des longboards tout en ayant un peu de la maniabilité d’un shortboard. Idéale pour apprendre et s’amuser tout en laissant une marge de progression importante. La longueur de ces planches est comprise entre 6,5 et 8,5 pied avec beaucoup d’épaisseur et de largeur.
  • Fish: Planche plus arrondie, courte et large, facile à la rame, qui permet de surfer des vagues molles, tout en gardant la maniabilité et la vitesse.

Surfboards types

La queue de la planche : les différents types

Pin tail : Planche à l’arrière fin et pointu, qui tient bien la vague même lorsqu’elle forme un véritable mur d’eau. On retrouve le pin tail principalement sur les planches de type gun, planches idéales pour les grosses vagues,formant des tubes, où les surfeurs n’ont pas besoin de beaucoup de manœuvres et de virages. Ce type de planche maintient la direction sur des vagues puissantes et abruptes.

Roundpin tail : Version plus polyvalente du pin tail et round tail, idéale pour les vagues de taille moyennes. Elle offre plus de stabilité et de la vitesse.

Round tail : Cette planche a plus de volume qu’une planche de type pin tail, ce qui signifie une planche plus rapide et plus facile à tourner. C’est une planche qui suit bien la courbe de la vague, très maniable, qui permet une grande stabilité dans les vagues creuses et rapides.  Le round tail est idéal pour les gros virages prononcés, et pour maintenir votre vitesse même dans les vagues molles. Le round tail peut vous aider à surfer de plus grandes vagues avec confiance sans pour autant perdre en maniabilité. Populaire sur les shortboards où la maniabilité est la clé.

Squash tail : L’une des formes de queues la plus polyvalente et la plus commune. Les coins carrés permettent des virages rapide et précis sur le bas de la vague tandis que les coins ronds permettent une bonne tenue sur la vague. Planche très réactive qui maintient la vitesse dans des vagues un peu plus lentes. Idéale aussi pour des vagues moyennes / grandes. Très répandue sur les shortboards.

Swallow tail : Plus large que la plupart des autres queues, ce qui permet à la planche de gagner en vitesse sans sacrifier de traction sur la vague. Planche qui a l’arrière en queue d’hirondelle, qui agit comme deux queues connectées ce qui permet un meilleur contrôle. Assez maniable dans les vagues de taille petite à moyenne, qui permet de puissants virages.

Bat tail : (parfois appelé aussi star tail) : Une autre version de la swallow tail, plus rare, qui permet un point de contact central avec l’eau.

Diamond tail : Maintenant moins utilisée depuis que la squash tail s’est popularisée. Ce type de planche offre une meilleure expérience lors des virages.

Square tail : Idéal dans les sections lentes d’une vague car ce type de planche plane rapidement sur l’eau tout en offrant une grande stabilité. Permet également des virages courts et serrés. Planche qui s’accorde bien avec un surf radical et agressif.

Les ailerons : les différents types

Single fin (un aileron)

Les ailerons ont également connu de nombreuses évolutions. Il faut savoir que c’est Tom Blake qui, en 1934 est le premier à créer l’aileron de surf. Grâce à cela, on pouvait désormais surfer en travers de la vague et tenir sur la face ouverte de la vague. Le premier aileron de surf était composé de bois, recouvert de résine, fin et épais. Puis on a essayé l’aileron en résine et fibre de verre, plus souple et plus solide.

Planche de surf à 1 aileron (single fin) – Source : Pinterest

Planche de surf à 2 ailerons (twin-fin) – (Source : Pinterest)

Twin-Fin (deux ailerons)

Ensuite au vu de la démocratisation de la pratique, on a cherché dans le twin-fins (deux ailerons) notamment grâce au surfeur australien Mark Richards, qui en changeant légèrement la conception du fish et ses deux ailerons jumeaux a complètement changé la pratique du surf moderne. Il a gagné de nombreuses compétitions et a remporté notamment quatre titres mondiaux consécutifs grâce à sa nouvelle conception.

Thruster (trois ailerons)

Simon Anderson, est un jeune surfeur connu pour surfer les vagues géantes de la côte nord d’Oahu. Frustré de ne pas réussir à contrôler adéquatement les twin-fins de Mark Richards, il décide de créer en 1982, le thruster. Le thruster c’est trois ailerons de tailles égales, deux sur le côté et un central. Cette création a surpassé toutes les autres. Elle a permis une meilleure maniabilité ainsi que de plus belles trajectoires.

Depuis cette création, le surf a connu une croissance monumentale. À peu près à la même époque, la configuration quad setup est apparue,  mais elle n’a pas eu autant de succès que le thruster. 

Planche de surf à 3 ailerons (thruster) – (Source : http://www.vonweirdos.com)

Planche de surf à 4 ailerons (Quad setup) – (Source : Pinterest)

Quad setup (quatre ailerons)

La configuration quatre ailerons, consiste en deux ailerons de chaque côté. La configuration quad setup est souvent utilisée sur les planches courtes et fournit plus de manœuvrabilité et de contrôle qu’une twin-fin. (Similaire au thruster).

Cette configuration est assez polyvalente, elle peut être utilisée pour les vagues grandes et creuses mais également pour les petites vagues. Il n’y a pas d’aileron central, s’il y en a un, on appellera alors ça un bonzer.

Bonzer 5 Fins (cinq ailerons)

Pour conclure, un peu plus tard, les frères Campbell ont inventé le Bonzer à 5 ailerons. On notera une croissance lente dans l’utilisation de ces ailerons, cependant, grâce à cette innovation on peut désormais surfer des vagues plus grosses et plus puissantes.

Planche de surf à 5 ailerons (Bonzer 5 fins) – (Source : Pinterest)

Si vous aimez cet article, n’hésitez pas à consulter nos autres pages pour en savoir plus sur le surf et devenir un expert !

Retrouvez notre école de surf et notre surf camp à Caleta de Famara, Lanzarote, Canaries. Nous nous réjouissons de vous accueillir sur notre belle île !